Pourquoi nos politiques s’obstinent-ils à réformer en dépit de l’opinion publique?

On disserte à l’infini, dans la presse autorisée, sur les sondages inévitablement baissiers induits par les politiques d’austérité.

« Emmanuel Macron et Édouard Philippe dévissent chez les retraités »

http://www.lepoint.fr/economie/l-augmentation-de-la-csg-boulet-d-emmanuel-macron-28-02-2018-2198640_28.php

De quelque bord qu’ils soient, tous les clones politiques infligent à leurs côtes de popularité les mêmes réformes impopulaires. Cette fois-ci, c’est la CSG qui est le vecteur, mais demain?

La logique voudrait que nos dirigeants évitent ce type de réforme dans leur intérêt bien compris d’être réélus. Certains vanteront peut-être le supposé courage de ces politiques face à l’adversité d’un peuple qui ne comprend rien à rien.Ce serait trop facile pour eux de se défausser ainsi.

Ces gens qui disposeraient des manettes du pays souhaitent-ils seulement se soumettre au vote de leurs concitoyens?

Depuis qu’on a vu un Hollande reculer devant l’obstacle des élections présidentielles, on peut affirmer que rien n’est moins sûr.

Par contre, ce qui est certain, c’est qu’Asselineau ne prendra pas à son compte cette politique d’abandon, cette politique qui est en réalité celle des GOPÉ.

 

 

 

4 commentaires

  1. ils s’en foutent , ils sont là pour 5 ans et ne se représenteront pas , les suivants sont déjà choisis !

  2. ils sont responsables de leurs votes , je vous conseille d’acheter des “kleenex ” et de la vaseline .

  3. parce qu’ils sont obligés par la Commission Européenne!! (voir les GOPE)

  4. Parce qu’ils n’ont pas été élu pour défendre l’intérêt général mais celui de ceux qui ont financé leur campagne !!!!!!!!!

Les commentaires sont clos.