¼ de pauvres dans la population lilloise : luttons enfin contre la pauvreté !

Un quart de la population de Lille est pauvre

Une étude récente commanditée par l’Agence de Développement et d’Urbanisation de Lille Métropole est sortie. La presse régionale en a fait ses gros titres : le quart de la population lilloise est en état de pauvreté. La situation ne fait qu’empirer depuis quinze ans.

MEL : un quart de pauvres
Nord Éclair du mercredi 21 mars 2018 titre sur l’augmentation drastique de la pauvreté depuis 15 ans.

Comme on pouvait s’en douter, dans les 82 pages de ce rapport (cliquez ici pour le télécharger), nulle mention n’est faite:

  1. du lien entre l’augmentation de la pauvreté en France et son entrée dans la zone euro
  2. de l’Union Européenne
  3. des GOPÉ
  4. des traités européens
  5. d’une quelconque tentative de mettre un terme au processus de désindustrialisation.

On remarque par contre que c’est l’occasion pour Marc-Philippe Daubresse, président de cette agence, d’obtenir une généreuse interview dans les colonnes de la Voix Du Nord. Au delà de broder jusqu’à la nausée sur ce triste constat, il n’aura pas saisi l’occasion pour proposer ses solutions au lecteur. En a-t-il seulement?

Nous appelons donc ici les bonnes volontés : nous recherchons dans le fil Twitter de la MEL, dans le fil Twitter de l’ADULM et de son président des propositions de mesures sérieuses pour relancer l’emploi et ainsi contrecarrer l’augmentation de la pauvreté. Si vous en trouvez, postez dans les commentaires. Voilà, c’est dit, la chasse est lancée.

Nous ne contestons aucunement les chiffres mis en avant sur l’augmentation de la pauvreté. L’UPR n’est pas du style à casser les thermomètres qui affichent des valeurs déplaisantes. Au contraire, nous alertons depuis plus de dix ans maintenant sur les ravages de l’Union Européenne. Nous proposons de changer le cadre qui fait enfler cette pauvreté depuis que le pays est entré dans l’Union Européenne.

Au contraire, l’UPR et sa charte (cliquez ici pour la télécharger) :

  • Alertent les Français depuis plus de dix ans sur les ravages de l’Union Européenne,
  • Expliquent comment l’Europe est le problème, pas la solution,
  • Outillent les Français pour sortir de l’Union Européenne, de l’euro et de l’OTAN.

Ne nous trompons pas de combat

La stigmatisation des SDF ne peut être la réponse à cette “augmentation massive de la pauvreté”. Ce n’est bien entendu que le symptôme de cette augmentation massive de la pauvreté. Ce n’est pas en infligeant des PV aux SDF en gare Lille Flandres, que l’on va lutter efficacement contre la pauvreté.


Il faut chercher les causes de cette augmentation de la pauvreté depuis 15 ans et s’y attaquer. La solution ne réside en aucun cas dans une chasse aux SDF, mais plutôt en enlevant les principaux boulets qui pèsent sur notre économie.

Revenons au franc!

Le retour au franc créera de 1 à 2 millions d’emplois.

Une fois sortie de l’euro, la France pourra ajuster le taux de change de sa monnaie en son intérêt, c’est à dire faire en sorte que le taux de pauvreté diminue à nouveau comme il l’a fait en France jusqu’à l’entrée dans l’euro.

2 commentaires

  1. Maxime Leroy dit :

    En même temps quand tu vois la population là bas… 1/4 au RSA.

  2. Ko Sak dit :

    Plus occupé aux problèmes des riches le banquier !

Les commentaires sont clos.